Pura Vida ! Sketchcrawl au Costa Rica

par Shari Blaukopf à Quepos, Costa Rica

Je viens de rentrer d'un séjour extraordinaire de deux semaines à faire des croquis dans les environs de Quepos et Manuel Antonio, au Costa Rica. J'ai quitté la maison avec beaucoup de papier et des tubes d'aquarelles aux couleurs tropicales, sachant que pendant que ma famille se baignait et surfait, je ferais probablement des croquis depuis un endroit à l'ombre. Quelques jours après le début des vacances, et après avoir publié quelques croquis sur mon blog, j'ai reçu le commentaire suivant : "Je n'arrive pas à croire que vous êtes au Costa Rica ! Fais-moi savoir si tu es intéressée par un voyage de croquis. Je verrai si je peux en organiser une." Et c'est ainsi qu'un sketchcrawl costaricain improvisé a eu lieu !

Les dessinatrices costaricaines Isabel, Julia et Eva ont fait la longue route depuis San José pour dessiner avec moi pendant deux demi-journées à Quepos. C'était merveilleux. Nous avons dessiné la ville, nous avons dessiné la marina, nous avons fait l'arrêt habituel pour prendre un café costaricien, et nous nous sommes même assises à l'ombre d'un arbre de Noël géant pour dessiner quelques devantures de magasins. Pour moi, cette expérience a été le véritable cœur et l'âme d'Urban Sketchers. Nous ne nous étions jamais rencontrés auparavant, mais pendant ces quelques heures, nous nous sommes connectés et avons partagé quelque chose que nous aimons tous. Et je sais que si je retourne au Costa Rica, nous nous retrouverons pour faire des croquis ensemble.

En dehors du sketchcrawl, j'ai passé la plupart de mon temps à dessiner près de la plage et du parc national Manuel Antoniao. Faire des croquis dans la petite rue touristique qui mène au parc m'a rappelé de nombreux souvenirs du premier symposium d'Urban Sketchers auquel j'ai participé à Saint-Domingue. Je me souviens à quel point j'étais nerveuse de me retrouver au milieu d'une rue bruyante, avec des voitures, des bus et des taxis qui klaxonnaient. Il me semblait inimaginable, excitant et magique d'être capable de dessiner dans ce type d'endroit bondé, mais j'ai perdu cette nervosité et c'est maintenant une seconde nature de dessiner dans des endroits animés. 

Le jour de Noël, nous sommes allés à Playa Beisanz. C'est une de ces plages que seuls les locaux connaissent, et pour la trouver, il faut passer par une coupure dans une clôture de barbelés et descendre un chemin où l'on peut voir (et entendre) les singes hurleurs au-dessus de nos têtes et peut-être un paresseux si on a de la chance. Vous savez que vous êtes là quand vous sentez l'odeur de la viande sur les grils portables. Après le festin, tout le monde va se baigner dans la baie ou fait une sieste sous les arbres. On dirait une scène d'un tableau de Gauguin, sauf qu'il y a plus de grand-mères et de bébés. 

Sur la plage principale, il y a un rocher géant que j'ai peint plusieurs fois. Il est si grand que j'ai dû mettre des gens pour lui donner une échelle. À marée basse, les enfants grimpent dessus, mais lorsque je l'ai dessiné, la marée montait.

L'un de mes premiers croquis était celui de la boutique de souvenirs près de la plage. La femme de la boutique m'a regardé dessiner pendant environ une heure avant de sortir, de regarder mon croquis par-dessus mon épaule et de pointer du doigt le haut. Très haut. Tout en haut, vers les noix de coco au-dessus de ma tête.

 Un après-midi, nous avons déjeuné à une heure au sud de Quepos, à Playa Ballena. Le soleil se couche rapidement et tôt au Costa Rica mais j'ai essayé de capturer la lumière vive sur les arbres au loin.

J'ai fait quelques croquis au bord de la piscine, en pensant à David Hockney bien sûr, et en espérant pouvoir capturer un peu de la luminosité du feuillage et des fleurs tropicales, ainsi que les ombres projetées par les murs par les palmiers. C'est l'image de cette piscine scintillante et de son environnement qui me fera traverser le long hiver montréalais. 

Partager

Messages récents

Rencontrez le correspondant local du Symposium, Tony McNeight

8 janvier 2023

Rencontrez le correspondant local du symposium d'Auckland Tony McNeight d'Auckland, Nouvelle-Zélande. ...

Lire la suite

Parka de correspondant vidéo Meet the Symposium

31 décembre 2022

  Nous sommes heureux d'annoncer que notre correspondant vidéo du Symposium, Teoh Yi...

Lire la suite

Rencontre avec le correspondant international du Symposium, Simo Capecchi

29 décembre 2022

Rencontrez le correspondant international du Symposium d'Auckland, Simo Capecchi, originaire de Naples, en Italie. Nous...

Lire la suite

Rapport annuel 2021 des Urban Sketchers

19 décembre 2022

Urban Sketchers a le plaisir de partager avec vous les points forts de 2021.....

Lire la suite
fr_FRFR